LISEZ MOI!!!!!!!!!
C'est le titre le plus efficace que j'ai trouve pour sortir du lot. Le but ici, c'est bien que le plus de monde possible nous lise, non? Avec ce secret espoir de recevoir quelques compliments, voire d'etre repere par un editeur(hahaha), ou que quelqu'un tombe amoureux de vous en vous lisant...Avouez-le!!!Ca vous fait rever!
Je suis censee etre breve dans cette introduction donc voici ma situation actuelle: je suis en train de passer trois mois en Angleterre et j'utilise ce journal pour communiquer avec ma meilleure amie.
Ce que je tire de cette experiencec'est que voyager, c'est chouette. Partir tout seul, c'est encore mieux.

Ceci est une archive du journal et non pas le journal lui-mÍme.

Haut de la page

dimanche 30 mars 2003 à 19h30
Hey! Marie.
Je me rends compte, Marie, j'arrete pas de me lamenter de ne pas reussir a ecrire sur ce site, parce que j'ai rien a dire, parce que rien ne sort. Pourtant, quand j'ecris des mails, a toi, ou a mes parents, j'ai des milliers de choses a raconter.
Je suppose que ce qui me bloque, c'est d'ecrire a la masse, a ces gens, la, devant leur ecran. Mais qu'est ce que tu veux que je leur dise? Qu'est ce que ca peut leur foutre, qu'aujourd'hui j'ai la gueule de bois, que j'ai vu tel film au cine, que bla, bla, et bla.
Donc.
J'ai decide de t'ecrire a toi. On est amies, donc on a toujours envie de se raconter nos vies. Ca va m'aider a demarrer. Fini, hotmail. Mon moyen de communiquer avec toi, jusqu'a mon retour, ca sera ce site et rien d'autre. Ca va m'obliger a y ecrire quasi tous les jours.

         D'ordinaire, un journal intime, ca se dissimule au fond d'un tiroir et personne n'est cense le lire. Son utilite est d'exprimer des emotions des opinions des reflexions qu'on ne veut ou ne peut devoiler a personne, mais dont on eprouve le besoin irrepressible de faire sortir.

         Je suis passee par cette phase, il y a quelques annees de cela, durant laquelle la communication avec mes parents etait quasi inexistante, et durant laquelle je me sentais incomprise par les gens de mon age. Le seul moment ou je m'exprimais sincerement, ou j'etais vraiment moi, c'etait quand j'ecrivais sur mon journal.
C'est dire l'importance qu'il avait dans ma vie!
Souvent je ressentais comme une pulsion, une envie irrepressible d'ecrire ce que je n'arrivais a dire a personne. Parfois une phrase prenait toute la page, du genre: J'AI MAAAL, ou J'EN AI MARRE!!!
Ca m'empechait de le crier.
Cette phase (qui debute en general pendant la pre-adolescence) s'accompagne souvent d'une certaine tendance a s'apitoyer sur son sort (ouin personne ne m'aime ma vie est insoutenable gnagnagna) et a se prendre pour un genie incompris (snif, que c'est dur d'etre plus intelligent que les autres et donc d'etre condamne a une solitude eternelle-tous des cretins qui peuvent pas me comprendre parce que je suis en avance sur mon epoque et donc c'est pour ca que j'ai pas d'amis).

         Il me semble que certains d'entre vous sont en train de traverser cette periode(je taquine).

         Pour ma part, j'ai depuis appris a communiquer avec le monde exterieur, et petit a petit, mon journal a perdu son indispensabilite (oui oui je sais ce mot n'existe pas). Quand j'ai la rage, je le crie. Quand je suis heureuse je le crie encore plus fort.
(ouais marie je sens que tu vas dire que c'est pas vrai et que je suis une cynique au visage de pierre mais zut j'ai deja fait pas mal de progres et puis c'est une question de culture-asiatique- d'abord)

         bref.
Sur ce site, ce principe du journal INTIME perd tout son sens dans la mesure ou le journal est PUBLIC. Je dis pas que c'est une mauvaise chose, hein. Je dis juste que l'on perd toute la sincerite due au fait que personne ne lira nos ecrits.
Ce fameux REGARD DES AUTRES. Ici, on ecrit pour etre lu. Pour SEDUIRE.
Non? N'y accorderz vous pas une certaine importance? Combien de fois vous etes alle regarder le nombre de visites sur votre page aujourd'hui?
On ne peut pas etre soi meme dans toute sa verite, dans toute sa crudite, dans toute son imperfection des plus imparfaites, quand on sait que d'autres sont la pour nous juger.

         C'est pour ca que je bloque, Marie. Je ne sais pas quelle facette montrer, non seulement parce qu'il ya tous ces gens. Oh puis finalement je les connais pas, qu'est ce que je m'en fous. Mais il y a aussi TOI. Ah ben oui ca compte, hein. Suis-je prete a te devoiler qui je suis, toute entiere?

         Je sens que j'ecris trop, et je sais pas ou je vais.
N'empeche que ca a marche. En m'adressant d'abord a toi, j'ai fini par parler a la-masse-des-gens-devant-leur-ecran, et maintenant j'arrive plus a m'arreter.

Haut de la page

mardi 1er avril 2003 à 18h34
aujourd'hui.
aaaa.
Mes changements d'humeur me font peter les plombs.
Hier j'etais heureuse. Limite hysterique. A la cafet (je travaille dans la cafeteria d'une ecole d'anglais, et je suis censee preparer le dejeuner malgre mon inquietante absolue totale radicale absence d'experience en matiere de cuisine), j'ai prepare du poulet frit avec de la chapelure.
(speciale dedicace a ma moman qui m'a sauve la vie en m'envoyant cette recette).
Ils en ont quasiment tous achete, les Japonais comme les Arabes (les eleves viennent du monde entier mais en ce moment, plutot du Japon et du Moyen Orient). Et, inexplicablement, ca m'a rendu hyper de bonne humeur. C'est incroyable, quand meme, que des gens PAYENT pour manger ce que je cuisine. Et qu'ils AIMENT ma cuisine. J'y crois pas.

         Ensuite, mon patron m'a donne mon cheque. 310 livres. La, j'etais folle de joie. C'est pas que je suis pauvre, mais cette etrange fierte qu'on a quand on est paye...Du genre "je l'ai gagne moi meme, toute seule, comme une grande!"
Et ressentir ne serait ce que l'illusion d'une certaine independance financiere.
Ca doit etre le fait de realiser que je suis desormais capable de gagner de l'argent et donc (meme si c'est pas pour tout de suite) de faire ma vie independamment de papa et maman.
Oui bon, avec 5 livres par heure j'irais pas bien loin.

         Et puis aujourd'hui, je suis de mauvaise humeur. mais comme il faut d'urgence que j'y aille, j'en parlerai plus en detail demain.

         mouahaha j'ai hate que t'arrives, parce que pfff en ce moment, les gens me saoulent ici.

Haut de la page

mercredi 2 avril 2003 à 18h10
reponse a ton mail
Alala ca m'embete de baisser comme ca dans l'estime de ta mere. Honte a moi! Elle sait que je suis accro a 20 ans! Oui je vous autorise a l'ouvrir pour lire le dossier Astrosexe 2003 ou je sais pas quoi.

         D'ailleurs tu peux me dire les titres? Je meurs d'envie de savoir.

         Pour Al, tu crois que ca peut marcher entre toi et lui?

         Honnetement.

         Moi, non.

         J'imagine les discussions, ou plutot l'absence de discussion, quand vous vous rencontrerez, dans un cafe.

         Alors qu'est ce que tu deviens? je vais bien et toi? ouais moi ca va. Ca va la fac? Ouais. Et le lycee? Ouais, tranquille.

         Et puis???plus rien. Le seul truc que vous pourrez faire ensuite c'est rouler, et puis dire moi je prefere telle marque de feuilles ah ouais trop cool et gnagnagna.

         Ouh que je suis pessimiste. Que je suis mechante, je te casse ton coup. Mais je peux pas m'en empecher, c'est plus fort que moi. C'est peut etre de la jalousie? Non, Al ne m'interesse pas. Mais j'aimerais bien en trouver un pour moi, quand meme.

         Bon, finalement, si. Tu devrais tenter de le rencontrer, et ne t'attendre a rien. Oui, saisissons toutes les occasions. Si t'as pas envie de le revoir, et ben t'inventeras une excuse pour pas le revoir, et puis voila, vas-y relax, on va pas en faire tout un plat, c'est pas l'homme de ta vie non plus (remarque on sait jamais).

         allez a mon retour on se fait une reunion post-Cuba, avec plein de monde, ou au moins P, et A (tu vois de qui je parle? Celui qui est sorti avec V).Comme ca vous serez pas en tete a tete et je serai la pour detendre l'atmosphere.Aha ca va etre marrant. Je sens que comme d'habitude, je vais dire un truc qu'il faut pas.

         Tes dates me vont pour l'Eurostar, on peut passer une deuxieme journee a Londres jeudi, mais vers 15 heures, je devrais prendre le bus pour rentrer parce que je dois demenager.

         Bon, l'autre jour je te parlais des beaux gosses qui finissaient leur hibernation, aujourd'hui au boulot j'ai vu 2 nouveaux eleves HOT, dont l'un est francais je crois. Interesting. Je vais etudier ca plus en profondeur demain. Je vais essayer d'entamer la conversation quand il voudra acheter un coca, avec mon magnifique tablier rouge super fashion et ma serpilliere, ou mes gants en caoutchouc jaune, ou mes sacs poubelle (ca depend des moments de la journee). Je vais faire genre moi je suis la depuis deux mois, je peux te montrer tous les bons endroits pour faire la fete, et puis on est potes vu qu'on est francais tous les deux blablabla.

         Mouais je me connais je suis sure demain je vais me contenter de dire "fifty pence". "Thank you". Et il continuera a croire que je suis chinoise ou je sais pas quoi.

         C'est l'invasion des frenchs dans le centre ville, ca doit etre a cause des vacances. Moi qui suis venue ici pour me depayser! Beurk. Plein de groupes de preados qui se la petent (ouais en plein dans la phase je me la pete).

         Si tu pouvais ramener du Tahitije t'en serai vivement reconnaissante.(desolee tout le monde j'utilise notre langage code)

Haut de la page

mercredi 2 avril 2003 à 19h29
pas d'intensite
Ce qui m'emmerde, c'est que pour creer du beau, il faut souffrir. En ce moment je ne souffre pas. Je ne peux pas ecrire du beau.

Haut de la page